Outsourcing et Contract Management

CLOUD COMPUTING Vector Sketch Notes

Nourri par les vagues du Cloud Computing (SAAS, PAAS, IAAS) et des centres de services – bientôt l’IOT –  l’outsourcing est en phase de transformation rapide. Toutefois, les risques opérationnels et financiers sont à la hauteur des bénéfices escomptés.

Le pilotage des relations clients-fournisseurs est donc primordial pour accompagner les choix initiaux des directions IT et Achats ainsi que réduire les risques supportés durant la totalité du cycle de vie du service externalisé.

Encore une fois, l’Université Carnegie Mellon a fait figure de précurseur en élaborant dès 2001 le référentiel eSCM (eSourcing Capability Model) afin d’améliorer la relation client-fournisseur dans le domaine IT.

Les activités concernées sont notamment la tierce maintenance, la fourniture de liaisons de télécommunications, les centres d’hébergement de systèmes informatiques, les services de paie clé-en-main, la fourniture de services applicatifs clés en mains …
Dans le sillage du référentiel eSCM, la fonction de Contract Management a pris une double dimension :

– sécuriser et optimiser les conditions de l’externalisation

– participer à l’amélioration de la rentabilité et à l’optimisation du cash-flow.

Le Contract Management impose donc une triple compétence juridique, financière et technique ainsi qu’un étroit travail en équipe avec les spécialistes des métiers Achats et IT.

Les contrats ne sont pas faits pour rester au fond d’un tiroir jusqu’au 1er conflit !

Grâce à son expérience pluridisciplinaire, Michel PASOTTI est particulièrement qualifié pour assurer des missions de contract management.

Dernier article relatif à l’outsourcing en mode cloud (05/08/2015) :

Le contrat Amazon Web Services : derrière la rose, les épines ?

Le cours de l’action Amazon à bondi de 17% dès l’annonce des excellents résultats de sa filiale AWS pour le second trimestre 2015 : un chiffre d’affaires de 1,8 Mrd$, soit une croissance de +81% sur un an. Les clients référencés par AWS sont prestigieux : NetFlix, AirBnB, Spotify, Shazam, Expedia, Siemens, Novartis … Il suffit de visiter le site aws.amazon.com/fr pour être séduit : leader du Gartner Magic Quadrant, ressources à la demande et paiement à l’utilisation, abondant écosystème, gratuité la 1ère année pour l’offre d’entrée (Amazon EC2). Tout est simple, clair, agréable, ludique. C’est très complet, largement illustré et, bien entendu, rédigé en français.

Tout en bas de la page d’accueil se trouve ainsi le lien : « Informations juridiques », un peu perdu parmi d’autres sujets bien plus captivants, tels que « Témoignages de réussite »,  « Evènements », « Livres blancs », « Solutions » « Ressources », …  Sitôt cliqué sur « Informations juridiques », changement de décor ! Exit le français, bonjour l’anglais juridique, bienvenu au royaume du « Legal ».

Après un rapide survol (I), quelques pistes d’actions peuvent être esquissées (II).

Pour lire la suite, vous pouvez cliquer ici.